Test sac à dos EVOC PROTECTOR FR ENDURO BLACKLINE 16 Dorsale intégrée

De quoi ca parle ?

Sac EVOC avec dorsale intégrée

Il y a 3 ans maintenant, j’ai eu la chance de me faire offrir un nouveau sac pour le VTT. Ma femme conseillé par son frangin, c’était décidé à m’acheter un sac à dos, spéciale pour le ride avec une dorsale intégrée, histoire d’être un peu mieux protégé.
Mon ancien sac à dos, (qui était un simple sac à dos, typé sport) avait fini par rendre l’âme après des années d’utilisation, il était temps pour un nouveau sac à dos.

Ce sac à dos, se devait donc d’être un sac me protégeant, durant les descentes typés enduro. Cependant, le volume du sac ne devait être ni trop grand ni trop petit et suffisant pour y ranger quelques vêtements, une poche d’hydratation, des outils et un kit de premier secours.

Bien sûr, le sac à dos devait me plaire (visuellement) car étant très difficile, ma femme se lançait un challenge ! Avec ces critères de sélection, ma femme et son frère se sont penché sur l’EVOC FR Enduro Blackline intégrant une dorsale pour plus de protection à VTT.

test sac à doc evoc enduro blackline vtt poche hydratation

Le premier essai du sac à dos EVOC

La première fois que je l’ai pris en sortie, j’ai fait l’erreur de ne pas régler le sac à dos. Les bretelles étaient trop grandes et après seulement 5 minutes, j’ai ressenti un poids désagréable sur mes épaules. « Ca commençait bien », je m’étais dit à l’époque.

Mais après avoir vidé un peu le sac à dos et pris le temps de régler les bretelles, j’ai pu pousser un soupir de soulagement. Soudain, le sac à dos s’adapte parfaitement. Ferme et en même temps très confortable. Si vous mettez la ceinture abdominale, vous ne sentez pratiquement aucun poids sur vos épaules. Les bretelles reposent alors de façon naturelle sur les épaules, mais le sac à dos repose toujours fermement sur le dos grâce à la sangle abdominale.

Une fois que l’on prend le temps de régler le sac correctement, entre les bretelles et la sangle abdominale, le sac ne se fait plus sentir du tout. Quel que soit le contenu de ce dernier, votre sac à dos ne pèse plus rien. On l’oublierait presque, ce qui est pas plus mal, car de nombreux riders préfèrent ne rien à voir sur le dos.

Pour ma part, j’ai eu une période où effectivement, je ne souhaitais, rien porter sur moi, mais à force de vouloir tout mettre sur le vélo, je trouvais que le vélo ne ressemblait à plus grand chose. Je suis donc revenu au sac à dos assez vite, et bien équipé, cela ne me gêne absolument plus. D’autant plus que ce sac possède une dorsale intégrée, ce qui nous donne une protection supplémentaire et peut être un excès de confiance aussi !

Retrouve une sélection de sacs disponibles sur Amazon, pour tous les prix, afin de débuter en toute sécurité sur ton vélo

Si tu ne vois pas les sacs au dessus de ce texte, c'est que tu utilises un bloqueur de pub. Il faut le désactiver sur ce site, promis je ne met pas de Pop-ups fatigants qui s'ouvrent n'importe quand !

Mise à jour le : 12 juin 2024 13h04

Sac EVOC dorsale intégrée

La dorsale est installée dans un compartiment prévu à cet effet, juste derrière la place pour la poche d’hydratation, et est solidement fixée avec 2 bandes velcro. En taille M/L, la protection mesure 40 cm de long et 25 cm à son point le plus large. La zone dorsale protégée commence entre les omoplates et va juste au-dessus du coccyx.

Lors de mes nombreuses chutes, je suis tombé quelques fois sur le dos, souvent en OTB, mais je ne me suis jamais fait mal au dos ! De la à vous assurer que c’est la protection qui a fait son taff, la chance, ou simplement le fait que j’ai toujours quelques éléments en plus dans le sac (qui fait qu’il est bien rembourré en plus…) Je ne saurais vous l’assurer, le seul constat que je fais, c’est que effectivement, à chaque chute sur le dos, je n’ai jamais eu de douleur à cet endroit (malgré une dyscopathie).

Circulation de l'air dans le dos

La ventilation du sac à dos est assurée par des lattes de mousse crantées sur le dos. Ces 2 bandes courent de haut en bas à l’arrière du sac et forment une sorte de canal au milieu. Ces deux lattes sont conçues pour soulever un peu le sac à dos de votre dos et permettre à l’air de circuler. Cependant, malgré tout le travail sur l’équipement, si vous n’avez qu’un haut technique (pas un coupe vent) vous sentirez le sac s’humidifier de transpiration au fil du temps. On peut tout inventer mais au bout d’un certain temps, si on transpire, on transpire !

Pour limiter que la transpiration imprègne le sac, vous pouvez ouvrir la ceinture ventrale lors de longues ascensions. Ceci permettra au sac de mieux respirer sur le coup, mais pensez bien à la remettre avant de commencer votre descente, car en cas de chute, la ceinture permet un bon maintien du sac à dos.

Autrement, il faudra laver régulièrement votre sac à dos, car si vous êtes comme moi à transpirer beaucoup, vous allez laisser des marques blanches (minéraux/sels) sur les bretelles. Un coup de flotte sur le sac et ça repart !

Poche hydratation sac Evoc

Comme pour chaque sac de vélo qui se respecte, vous pouvez y accrocher une poche d’hydratation, aussi appelé, Camel bak (même si Camel bak est en fait une marque de poche d’hydratation).

Installé à l’arrière du sac juste après la dorsale, la poche d’eau sera suspendu par du velcro dans un emplacement spécifique, vous allez pouvoir faire passer le tube de la poche, par un trou en haut du sac et ainsi fixer la tétine sur la bretelle de votre sac à dos.

Je l’utilise avec une poche d’eau décathlon de 2L depuis le début, j’en suis très content. Je ne ressens absolument pas le poids de l’eau en plus lors de mes rides, même en cas de choc.

camelbak hydradation sac poche evoc eau
test sac EVOC protection dorsale intégrée vtt enduro blackline

Poche du haut pour kit de premier secours

Sur le devant du sac, vous allez avoir plusieurs compartiments plus ou moins accessibles. La première poche, située tout en haut du sac est l’emplacement idéal pour y glisser un kit de premier secours. Si vous êtes un rider prévoyant, vous savez que sortir avec une petite pharmacie est presque obligatoire. Cette poche est, pour le coup, parfaitement adaptée aux différents petits kits que l’on trouve dans les commerces. De quoi y mettre, quelques compresses, une couverture de survie (pour l’avoir testé il y a pas longtemps, ces couvertures fonctionnent vraiment bien), de quoi désinfecter les plaies et des pansements.

Vous pouvez aussi utiliser cette poche pour y glisser vos clés, papiers et lunettes dans un étui, même si je préfère pour ma part les mettre dans le compartiment à outils que l’on verra juste en dessous.

Poche avant pour un accès rapide

Sur la moitié inférieure du sac, vous y trouverez une large poche extensible, accrochée par deux sangles. Cet emplacement est idéal pour y glisser toutes les affaires qui ont besoin d’être accessibles et/ou stocker rapidement.
J’y glisse régulièrement mes gants, tour de cou ou encore mon cache oreille en fonction de la saison.

Certains y accrochent leur casque aussi ou y entreposent leur bidon vide.

L’avantage c’est qu’elle ne dispose d’aucune fermeture éclair, ce qui permet un accès rapide avec une main sans avoir à s’arrêter de pédaler. Bon après, jetez y régulièrement un coup d’œil car elle a tendance à ramener des feuilles et de la terre de vos rides !

sac evoc test blackline protection
sac evoc test blackline protection

Evoc : Compartiments à outils

Enfin la dernière poche « additionnelle » du sac Evoc Blackline 16L enduro est la poche à outils ! Cette poche comporte une fermeture éclair qui peut être ouverte de haut en bas, ce qui donne un accès complet à l’emplacement des outils pour les ranger correctement (au lieu de tout mettre en vrac au fond).

Pour être franc, tous les petits emplacements de cette poche sont un peu casse-pied à gérer. J’y glisse principalement mes ravitos, mes batteries GoPro, de quoi nettoyer l’objectif de la caméra, et jy met en fourre tout mes quelques outils, kits anti crevaison et démonte pneu.

Car après un ride, les outils lourds comme des clés allen, ne resteront pas forcément dans leurs petits poches, à force de secousses. Du coup, je les dépose au fond de la grande poche et ça fonctionne tout aussi bien.
En revanche, ne comptez pas y mettre beaucoup d’affaires, la place n’est pas énorme, et vous pourrez y glisser que des petites choses, comme des outils, GoPro, batterie de GoPro, ravito, portefeuille et clés…

Enfin, j’y glisse aussi mon GPS Garmin le temps du trajet voiture pour ne pas le laisser sur le cintre du vélo ! (on est jamais trop prudent, on peut nous le voler trop rapidement à un feu)

Pour la petite histoire, j’ai tendance à y perdre mes clés malgré tout, car les petites poches à l’intérieur sont assez profondes et je passe un temps fou à fouiller chaque poche pour les trouver à chaque fois.

sac à dos evoc, poche à outils

La poche principale du sac Evoc Blackline

Enfin, il nous reste à parler de la poche principale de ce sac à dos pour rider. Comme je le disais plus haut, cette poche permet l’accès à la dorsale intégrée, à la poche d’eau, mais permet aussi d’y stocker un peu plus de matériels. Vous allez pouvoir, par exemple, y glisser une seconde paire de gant lorsque vous ne savez pas encore avec quels gants rider, ou encore votre pompe (si celle ci ne rentre pas dans le compartiment à outils), une ou deux chambres à air et peut être une serviette et un tshirt de rechange pour éventuellement se changer à la fin du ride.

Dans les faits, je n’y glisse jamais vraiment grand chose, car le compartiment devient assez étriqué une fois que la poche de 2l d’eau est en place. J’ai toujours une grande pompe et une chambre à air, mais j’y met rarement plus. Je préfère laisser les affaires de rechange dans la voiture.

L’objectif du sac Evoc blackline n’est clairement pas de transporter beaucoup d’affaires de rechange pour aller au travail ou à un RDV.

sac à dos protectoc evoc blackline 16l test avis vtt enduro

Sac EVOC PROTECTOR FR ENDURO BLACKLINE 16

En conclusion ce sac est vraiment très bien pour avoir de quoi rider en tout tranquillité, avec vos outils et kits pour réparer votre VTT en cas de problèmes. Sa grande poche d’eau est parfaite pour y glisser jusqu’à 2L (voir 3 à tester). Le poids du sac ne se fait pas ressentir une fois que vous avez réglé correctement les bretelles et la sangle abdominale.

La dorsale semble très bien faire le travail de protection du dos, n’ayant jamais eu de douleur au dos après mes « trop » nombreuses chutes à vélo.

Il s’agit d’un sac solide à un prix légèrement élevé mais qui se justifie tout à fait tant les fonctionnalités, le style et la solidité de l’ensemble est bon.

Vous pouvez trouver ce sac EVOC PROTECTOR FR ENDURO BLACKLINE 16 sur Amazon.

Où acheter le Sac EVOC PROTECTOR FR ENDURO BLACKLINE 16

Vous pouvez retrouver ce sac EVOC protector sur différents stores Français, pensez à mon lien ci dessous, je touche une petite commission sur chaque vente, cela permet de soutenir le site et la chaîne YT !

Mise à jour le : 12 juin 2024 13h04

Crédits photos : Eovc, ANDREW LLOYD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher

La vidéo de la semaine

Rejoins-moi sur les réseaux !
pub

D'autres articles :

Categories

Ekoï promotion Black friday vetement vtt cuissard
Running - Montres Connectées

Soutenez la chaîne

Un clic, un abonné !